Nous contacter

Résumé méditation en groupe 2024

Méditation en groupe à Lyon

Nous partageons la synthèse des ateliers de méditation en groupe que nous animons en 2024 sur le thème « Supplément d’âme ». Des phrases et des mots clés en lien avec les énergies du mois nous guident lors de nos ateliers entre méditations et partages. L’occasion de se poser des questions et d’amener quelques petits bouts de réponses sur des sujets qui concernent toute notre humanité. L’occasion aussi de grandir et d’évoluer ensemble en croisant nos vérités pour nous reconnaître pour qui nous sommes véritablement : âme. Ce travail de recherche en groupe de méditation nous invite à exprimer nos expériences de méditation de la façon la plus claire possible pour que notre parole soit porteuse de sens et d’espoir pour le monde de demain.

Synthèse « supplément d’âme »

25/01/2024 Epuration & Régénération
Le supplément d’âme nous demande de passer plus de temps pour aller rendre visite à notre âme, tout en acceptant les allers–retours. Ce supplément d’âme est un petit rien de plus, qui nous demande de ne pas aller chercher quelque chose de trop élevé, mais de faire un petit pas de plus, un petit effort de plus pour se relier à plus grand. C’est aussi un retour à l’essentiel qui peut être désagréable pour la personnalité qui n’en ferait qu’à sa tête. C’est également un vécu d’expansion de conscience avec une dissolution du connu. C’est la route royale vers la Beauté et la Lumière portée par la Joie. C’est un filet d’énergie aimante, comme une douche chaude avec des petites gouttes de pétillance qui nous nourrissent intérieurement et nous emplissent de leur saveur appétissante. Cela amène de la légèreté, la reconnaissance de la présence du groupe, la confiance en la vie qui est infinie par rapport à cette âme qui croît sans cesse si nous lui en donnons la possibilité ; cela propose une ouverture à l’ensemble de notre communauté et le gommage du « petit moi » en scellant la porte de la demeure du mal.
L’épuration, c’est filtrer, rejeter tout ce dont nous n’avons pas besoin, tout ce qui est en trop. C’est se débarrasser de tout ce qui n’est pas essentiel. Faisons place pour un grand nettoyage. C’est se libérer de tous nos désirs personnels pour retrouver notre pureté, notre essence et œuvrer ensemble pour l’évolution de l’humanité. Cela nous demande de récurer tous nos recoins qui sont dans l’ombre sournoisement, de laisser les fleuves de Vie et d’Amour effacer les vieilleries pour nous rendre pur. Un vent nouveau souffle alors à l’intérieur de nous. C’est le courage de traverser nos ombres pour mieux retrouver la Lumière et le discernement pour identifier les scories dont nous avons à nous débarrasser. Ainsi la Lumière circule plus fluidement. Epurer demande d’amener du mouvement dans tout ce qui stagne, de libérer là où il y a des stases, de l’inertie pour se détacher de l’ancien et participer à notre élévation sur le chemin commun. Ainsi nous donnons de l’espace à ce qui pousse de vivant pour qu’il s’épande.
La régénération rime avec nouveau et nous invite à revivre. La place a été faite pour un nouveau cycle et un nouvel élan de Vie. Ce sont tous les suppléments d’âme qui viennent se loger dans toutes les parties de notre personnalité et ainsi laisser émerger la Beauté. Elle vient infuser toutes nos cellules pour les régénérer en profondeur. Toutes nos cellules rayonnent de cet élan vital renouvelé. C’est la magie de l’âme qui crée de nouvelles bases en chacun de nous en rayonnant de plus en plus de l’intérieur vers l’extérieur. Nous servons le Plan de l’âme pour avancer sur le chemin du disciple avec un regard neuf et une vision plus claire. Se brancher sur la clarté de l’âme fait de nous des générateurs qui émettent en continu des ondes lumineuses et positives portées par la Vie et par l’Amour.
Nous avons besoin de nous épurer pour créer de l’espace en nous avant de nous régénérer. Nous avons aussi besoin de créer du vide et du silence pour nous laisser traverser par le flux de la Vie. Il est nécessaire de mourir un peu pour se renouveler et être généré à nouveau, et renaître. C’est en se connectant à la Source de la Vie et de l’Amour que nous sommes reliés à la source des énergies renouvelables en nous. Il suffit de se laisser infuser par ses énergies en méditation pour qu’elles resplendissent. Nous pouvons ainsi mieux accepter les changements dans le monde, les craquèlements nécessaires à tout renouveau planétaire pour ne pas faire que du recyclage. Ainsi nous mourons en conscience à ce qui n’a plus lieu d’être pour nous recréer. Ayons confiance en la nouvelle génération d’êtres qui est bien équipée pour régénérer nos sociétés.

22/02/2024 Concentration & Recueillement
Je suis un(e) avec l’humanité et tout ce que je suis lui appartient : si nous sommes Un je peux tout donner et alors je suis inclus dans la trame du monde. Je partage qui je suis, mon être avec le Tout. Je me donne pour l’ensemble. Je donne ce que je suis, mais pas ce que j’ai. Mon être est bien plus grand que moi. En tant qu’âme, je suis Une avec tous les terriens. Ce que je suis est une pierre à l’édifice, ce grand chantier planétaire et ainsi je suis dans la co-construction. Je suis Amour. C’est un renoncement joyeux à la propriété, puisque la terre est notre propriété commune. Une Vie pour et par l’ensemble, en étant porteur du groupe. C’est le groupe avant tout, porté par une même respiration qui amène une responsabilité partagée : le Bien pour l’ensemble, car c’est ensemble que nous œuvrons pour l’humanité. C’est par le grand saut du petit soi dans cet ensemble que nous nous retrouvons « tous pour un et un pour tous ». L’alliance fait notre force. Rappelons-nous que nous sommes tous ensemble et que nous partageons tout à l’humanité, le bon comme le moins bon de nous-même, tout à un impact sur la terre : le pur et l’impur. De quoi nous dépouillons-nous pour être plus impersonnel ? Cela ramène à l’essentiel : ce que Je suis, l’âme, et ce que tout le monde est, une âme groupe ; cela nous met tous en lien. Nous sommes les pixels d’un dessein commun qui diffusent sur le réseau en continu. Osons être notre couleur pleinement, en la faisant vibrer et en la rayonnant. C’est notre responsabilité d’être présent à notre couleur, sinon l’image est incomplète. A chacun de nous de briller de sa couleur pour que l’image apparaisse pleinement : le « Je » se tisse avec le « Nous ». Cela rend vivant et joyeux de reconnaître la part de pixel de tous dans l’image du monde qui se crée à chaque instant. Tout est ouvert et circulaire, comme une « Open Source » avec un canal d’énergies qui circulent (sans appropriation personnelle) pour nourrir l’ensemble ; cela amène un autre regard sur nous-même et sur le monde, chacun ayant sa mission à jouer pour que l’œuvre imagée se révèle.
La concentration nous demande de faire silence et de tourner notre parabole vers le monde subtil pour en capter les vibrations. C’est l’essence de ce que nous sommes : l’Être (notre substance subtile à l’origine de la Vie) ; et porter notre attention en un point pour qu’un flux d’énergie puisse rendre les idées claires, comme la focale d’un appareil photo qui fait la netteté sur un point pour mieux le voir. Cela nous permet de focaliser notre attention sur ce qu’il y a de plus important. C’est un état de rassemblement, de réunification, qui concentre notre matière dans un petit contenant. La concentration permet de donner Vie, en créant une forme ; c’est une forme d’énergie qui se densifie. Autour du centre pour se recentrer et s’élever ensemble. La concentration réunit les forces vers un même but. Elle évite la dispersion. C’est une force centripète, d’attraction et de cohésion.
Le recueillement, c’est un point de calme dans le Silence en se donnant complètement à ce qui est là par la Présence sacrée. Cela nous permet d’être dévoués à notre cause commune. C’est accueillir et cueillir les qualités de l’âme et les réaliser : « Je me recentre et me concentre dans mon cœur. Je perçois une vision plus claire de l’Amour que je porte en mon sein ». C’est une profonde intériorité qui nous unit ; l’union par la Présence, par le Silence. Une puissance invisible d’Unité qui nous porte et nous prépare aux trois mois du printemps à venir avec les signes du Bélier, Taureau, Gémeaux. Le recueillement peut aussi nous renvoyer à la notion de deuil, en acceptant de mourir à certains fonctionnements obsolètes pour se reconcentrer sur nos qualités fraîchement renouvelées et ramener quelque chose de neuf à la Source pour un plus grand Amour. Se recueillir sur ce que nous lâchons et abandonnons pour nous délester, c’est un moyen de remercier ce qui a été là en nous et qui n’a plus lieu d’être. Ainsi ensemble nous nous élevons. Ce recueillement est une ouverture intérieure, comme le principe féminin qui accueille : une réception, une expansion, puis une intégration, comme une danse qui nous conduit les uns vers les autres au-delàs du visible. Ce vécu de méditation, nous permet de ressentir l’Unité du groupe qui se construit au fil des rencontres.

21/03/2024 Penseur & Dirigeant
Puisse l’amour de l’âme Une se déverser sur tous : pour cela acceptons de nous laisser traverser par cet amour. C’est un don qui s’offre en continu pour nous sortir de nos peurs et du séparatisme, ainsi que de notre égoïsme. L’amour nous ouvre à la sagesse, c’est un point de rencontre et de reliance. Il se déverse sur un axe vertical et rayonne à l’horizontal. C’est un amour qui ruisselle sur nos personnalités, un arrosage goutte à goutte qui nous permet de nous élever. C’est à nous de nous rendre perméable à ce goutte à goutte et à cette nourriture céleste. A nous de devenir ce filet d’amour divin en vivant cette abstraction d’amour en méditation. Puisse cet amour être transmis par tous ceux qui en ont conscience pour éveiller ceux qui attendent d’être réveillés. Chaque petit pas d’amour est un pas pour l’ensemble. Redécouvrons cet amour à chaque méditation pour le renouveler. C’est quoi l’amour au niveau global ? Comment cela se vit intérieurement ? Qu’est-ce que nous pouvons en partager de nouveau pour que cet amour devienne plus prégnant à l’intérieur de nous ? L’amour est infini, nous n’en avons jamais fait complètement le tour, d’où le besoin de la participation de tous pour en découvrir les multiples facettes ensemble et faire la fête de l’amour autour d’une boule à facettes. L’amour de l’âme se déverse sur tous, ce sont les personnalités qui mettent parfois leurs barrières, leurs surprotections, qui freinent cette réceptivité à l’amour. Tout le monde reçoit l’amour, mais nous n’en faisons rien ou nous le laissons partir. C’est comme si nous étions nus sous une douche pour le recevoir ou comme si nous mettions une carapace qui nous coupe de ce flot d’amour. C’est à nous d’être en ouverture pour accueillir cet amour qui se déverse sur nous. Enlevons nos imperméables et retirons toutes nos peaux qui font barrage. Acceptons de nettoyer nos corps par cette douche de lumière et d’amour qui vient nous purifier. Nous sommes cette âme Une, c’est par nous que peut passer cet amour pour le bien de toute l’humanité. C’est un amour qui nous sort de l’amour sentimental pour nous apporter un amour plus global, plus inclusif où personne n’est oublié. L’amour naît de la Vie, c’est en étant dans la Vie que nous pouvons accueillir l’énergie d’amour et que nous pouvons la laisser circuler sans imperméable.
Être un Penseur au niveau de l’âme : Il s’agit de laisser venir les idées, sans les analyser, mais en étant actif : récepteur puis émetteur de ce que nous captons. Être Penseur, c’est laisser circuler l’amour, la lumière et la volonté, et en être passeur pour que la Volonté de Bien advienne sur la terre. Être Penseur, c’est créer le monde de demain en imaginant mentalement la suite positive de l’évolution de l’humanité. Pensons ensemble et pour l’ensemble. C’est raisonner en tant que groupe pour que le son de l’âme sonne à l’unisson. Soyons une terre nourricière des idées de l’âme, une terre d’accueil ; et pour cela offrons nos semences, nos petites graines de contact avec l’âme pour la biodiversité. Cherchons les graines, car chaque petite graine compte. Elles sont des forces de Vie en puissance, des étincelles dans une grande lumière. Captons la lumière pour la transmettre, la relayer.
Être un Dirigeant au niveau de l’âme : donnons la Vision Claire de l’amour et soyons engagés sur ce chemin. Tenons le cap en tenant le gouvernail de l’amour. Insufflons à nos personnalités, toutes les idées et qualités du divin pour que notre chemin soit un chemin d’évolution. L’âme est mue par l’impulsion de la volonté qui donne la direction et le sens de ce grand amour universel. Pour être des Dirigeants, nous devons œuvrer en toute humilité. C’est alors la Vérité qui dirige nos vies. Nous devenons des chefs, des leaders au service du bien commun, alors nous avons à reconnaître cette part là en nous, indispensable à l’avancement du Plan d’amour sur la terre. Dirigeons nos actions vers le Bien, le Beau, le Vrai ! Agissons selon le Plan d’amour qui se dessine derrière nos yeux fermés pour être des leaders bienveillants.
Il y a une nécessité de cohérence entre les pensées et diriger, plus les pensées sont claires, plus la direction elle-même est claire. Les unes ne peuvent pas aller sans l’autre. Nous ne pouvons pas diriger sans penser et nous ne pouvons pas penser sans diriger (sinon les pensées s’éparpillent). L’orientation des pensées est nécessaire pour qu’elles soient utiles à quelque chose : un Plan commun, un projet, … Le véritable Dirigeant est détaché de tout intérêt personnel, il œuvre pour plus grand que lui avec humilité. Pour être légitime dans ce rôle de Dirigeant, il faut avoir atteint un détachement personnel qui permet d’être au service de plus grand que soi et du plus grand nombre. Cela permet alors au Dirigeant de rayonner pour garder le cap qu’il s’est fixé et motiver le groupe. Ce n’est pas le même rayonnement quand la personnalité cherche à rayonner pour elle-même en ayant un impact sur les autres, pour prendre le pouvoir, pour les manipuler, pour avoir de la reconnaissance ou être aimé. Lorsque que le rayonnement vient du contact magnétique avec l’âme et passe par la personnalité, c’est un rayonnement d’Amour et d’Unité qui cherche à se partager sans rien attendre en retour pour nous unir les uns les autres. Être Dirigeant, c’est assumer notre part de leader qui décide quotidiennement et c’est questionner le pouvoir que nous avons sur nous-même et sur les autres. Cela demande de se discipliner en remettant régulièrement l’ouvrage sur le métier, pour que ce rôle de Dirigeant soit porté par sa puissance de cœur.
Les dirigeants du monde, les politiciens existent et ont leur place tant que nous ne sommes pas tous en mesure de diriger correctement notre existence au nom d’un but commun. Nous avons le chef que nous méritons.